Dans un processus de développement de vos activités, il est (quasi) incontournable d’engager des actions de communication (externe à votre entreprise mais aussi interne). Il peut donc être nécessaire de faire appel à une agence ou à un freelance qui apportera tout son savoir-faire à vos objectifs.

 

« Bonjour, j’aimerais un logo et un site web… Combien ça coûte ? »

 

Bien que le budget soit un facteur à prendre en compte, il n’en reste pas moins que le but voulu ne se résume pas à ce seul point. Vous avez identifié un besoin qui représentera une valeur ajoutée à votre croissance, il est important que les différents interlocuteurs/acteurs comprennent les tenants et les aboutissants de votre démarche.

Seulement une mauvaise qualité d’échange avec les équipes de conception graphique ou web peut s’avérer laborieuse. Incompréhensions, manque d’informations… Divers facteurs pourront vite aboutir à un résultat inapproprié, de nombreux allers/retours ou des retards de livraison.

Bien qu’il s’agisse de leur métier, l’art de la divination ne fait pas nécessairement parti de leurs compétences. wink

Par conséquent, soignez la relation avec votre prestataire en communication et opérez avec méthode.

Voici quelques points clés qui vous aideront à structurer votre projet et interagir avec efficacité :

 

1. Le cahier des charges

Élément initial de votre projet, le cahier des charges définit vos objectifs. Prêtez une attention particulière à ce que votre cahier des charges soit clair et apporte autant d’informations que possible sur vos attentes.

Présentation de votre société, de vos activités, de votre cible, des outils à disposition (logo, site web…), les paramètres et supports souhaités de votre projet, des délais précis (et réalisables)…

Ce brief permettra au prestataire d’identifier votre univers, vos valeurs et d’envisager le champ d’action vers lequel s’orienter.

Une multitude de directions sont possibles quant à la manœuvre à engager sur un projet, mais il s’agit du vôtre… Impliquant un cadre qui vous est propre. Plus les informations communiquées seront précises, plus il sera aisé pour votre interlocuteur de vous proposer des solutions qui répondront à vos attentes.

Lors d’échanges, n’hésitez pas à faire part de ce qui vous plaît mais aussi de ce qui vous déplait avec d’éventuels exemples à l’appui (visuels, sites web, logos, etc.).

 

2. L’étude & la planification

Après étude du cahier des charges et des informations transmises, l’agence ou le freelance vous propose un devis reprenant l’ensemble des besoins définis ainsi qu’un planning de mise en œuvre et ses différentes étapes. Il est possible qu’en fonction des tâches à accomplir sur votre projet, les échéances puissent nécessiter plus de temps que vous l’espériez. Gardez en tête que votre prestataire peut avoir d’autres travaux en cours, d’où l’importance d’aborder ce détail dès la transmission du brief.

Le budget… Nous y sommes. À la prise de connaissance du devis, qui a été conçu à partir des informations et champs d’actions souhaités dans le cahier des charges, soyez attentif au descriptif et n’hésitez pas à demander des précisions si nécessaire. Il peut d’ailleurs être judicieux d’exprimer dès le départ le budget que vous comptez allouer à ce stade. Il s’agira là d’un gain de temps en propositions et contre-propositions budgétaires.

Il n’est pas rare que le coût réel d’une prestation en création d’outils de communication soit sous-estimé ; par conséquent, en fonction d’une adaptation à votre budget ou d’une révision de l’offre qui vous est faite, le prestataire pourra ajuster au mieux son intervention (dans la mesure du possible !). Bien entendu, soyez réaliste, vous n’aurez aucun mal à imaginer qu’un logo à 120 € ne vous apportera pas un résultat exceptionnel… Voire aucun, sauf si vous confiez cette mission au neveu de votre voisin qui sait se servir de Photoshop.

L’agence ou le graphiste ; engagera temps et énergie à l’étude et à la création d’outils de communication sur mesure, pour vous… Si vous n’accordez pas de considération à l’investissement (sous toutes ses formes), utile à votre dynamique de progression, il y a peu de chance qu’un graphiste puisse le faire à votre place. Dans tous les cas, vous obtiendrez le résultat des ressources que vous y aurez attribué.

 

3. La conception

Une fois le cadre général du projet établi, l’agence de communication ou le freelance se mettent à pied d’œuvre. Il est possible (même probable) qu’un certain nombre d’éléments doivent lui être fourni pour le bon déroulement de son travail (au minimum le cahier des charges). Veillez à ce qu’il puisse les avoir à disposition dans les meilleurs délais. Il vous soumettra ensuite des propositions visuelles à partir desquelles vous validerez vos choix et préférences. Il est important d’observer et d’échanger sur tous les détails afin de s’assurer que le livrable ne comporte pas d’erreur ou d’oubli.

La validation de chaque étape faisant office de bon pour accord permet le passage à l’étape suivante et selon le projet, un retour en arrière peut engendrer des délais et ressources supplémentaires. De même, tout « petit détail » et autres « petits points » auxquels vous n’aviez pas pensé lors du cahier des charges peuvent engendrer une intervention plus conséquente que ce que vous imaginez et dans tous les cas du temps de travail supplémentaire.

 

4. Les feedbacks

Au cours de la phase de conception ou de mise en œuvre de votre projet, comme mentionné précédemment, vous serez amené à faire des feedbacks (retours) à partir des propositions créatives du prestataire.

Soyez constructif. Si les propositions ne correspondent pas pleinement à vos attentes, conservez une dynamique d’évolution et commentez le travail réalisé de façon objective, précise et factuelle.

Être négatif et s’en prendre à la personne plutôt que de centrer la discussion sur les propositions effectuées n’aidera certainement pas à faire avancer les choses et pourra bien au contraire dégrader la relation.

Restez à l’écoute. La direction créative prise par le designer a nécessairement un sens. Prenez soin de bien comprendre les choix opérés et de rester ouvert à tous types d’idées qui peuvent vous être soumises. Si vous restez fermés, vous risquez de ne pas bénéficier de tout le potentiel que le prestataire peut offrir, ce serait dommage.  

Notez bien que votre prestataire est votre partenaire. Il s’engage et collabore à vos côtés dans l’atteinte de vos objectifs. Ayez donc une relation cordiale et constructive avec lui, la dynamique de travail n’en sera que plus productive.

 

5. Les bons comptes font les bons amis

À partir des différents accords entendus quant au déroulement de votre projet (prix, planning, livrables…), veillez à respecter les tâches qui vous incombent comme les délais de règlement, les différents éléments à fournir ou les validations dans les temps. Tout manquement pourrait avoir une incidence sur la livraison ou la qualité des rapports. Naturellement, ces engagements valent aussi pour le prestataire.

Vous l’aurez compris, comme pour toutes collaborations ; des échanges clairs et structurés avec votre partenaire en graphisme et communication sont la clé. Au-delà d’une meilleure productivité, vous bénéficierez d’un partenaire durable qui sera à vos côtés et vous accompagnera lors de prochaines conceptions d’outils visuels. 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser …
La stratégie de communication en 6 points

La stratégie de communication en 6 points

Votre stratégie de communication, conjointement à votre stratégie marketing, représente l’essence structurelle de vos actions en matière de visibilité et des objectifs que vous vous êtes fixés. Qu’est-ce qu'une bonne stratégie de communication ? Comment la mettre en...

Confinement : gestion de la communication et anticipation

Confinement : gestion de la communication et anticipation

Ce confinement de crise sanitaire dû au COVID-19 représente un contexte inédit à l’échelle mondiale. À titre personnel ou professionnel, nous sommes tous concernés par cette situation qui engendre une multitude de remaniements organisationnels. Les familles sont...

Votre projet graphique : la rédaction du cahier des charges

Votre projet graphique : la rédaction du cahier des charges

Selon l’envergure de votre projet de communication, il est souvent nécessaire de rédiger un cahier des charges à transmettre à l’agence ou au graphiste freelance en charge de réaliser vos outils de communication. Étape initiale qui vous permettra de bien structurer...